Chandail MT 500 en laine de mérinos

Évaluation du chandail MT 500 en laine de mérinos de la marque Forclaz vendu chez Décathlon

Chandail MT 500 Forclaz de Décathlon

60$
8.1

Prix

10.0/10

Confort

8.0/10

Résistance aux odeurs

8.0/10

Garantie de 2 ans

10.0/10

Choix de modèles et de couleur

7.0/10

Éthique de l'entreprise

6.0/10

Temps de séchage

8.0/10

Pros

  • Le prix
  • Confortable
  • La résistance aux odeurs
  • La garantie de 2 ans

Cons

  • Peu de choix de modèles et de couleur
  • Éthique de l'entreprise incertaine
  • Prends plus de temps à sécher

Ces dernières années, j’ai observé des randonneurs arborant des chandails en laine de mérinos provenant de distributeurs moins renommés pour la qualité de leurs vêtements de laine mérinos, et ce, à un coût considérablement moindre que les marques de premier plan sur le marché.  Dès lors, ma curiosité m’a poussé à approfondir mes connaissances concernant les vêtements en laine de mérinos proposés par l’un d’entre eux : Décathlon.

J’ai opté pour un modèle de chandail présentant un style similaire à celui que je porte habituellement, et je l’ai soumis à une évaluation rigoureuse sur une période de 30 jours.

Je partage ici mes impressions et observations à son sujet.

Notre évaluation porte sur les éléments suivants

  • résistance aux odeurs;
  • confort;
  • régulation de la température du corps;
  • durabilité du produit;
  • éthique de l’entreprise;
  • facilité d’entretien;
  • variété de modèles et de couleur;
  • coût

C’est quoi de la laine de mérinos?

La race de mouton mérinos est championne du monde de la production lainière.  La laine de mérinos est surtout recherchée pour sa finesse, laquelle provient d’un fastidieux processus de croisements de moutons à travers les siècles, faisant des moutons mérinos une race dite « pure ».  De nos jours, 90 % de la laine de mérinos utilisée par l’industrie de la mode vient d’Australie.  Les trois quarts de cette production sont traités en Chine et les meilleurs lots, en termes de qualité, partent en Italie.

Source Wikipedia

Résistance aux odeurs

Pour tester la résistance aux odeurs du chandail de laine de mérinos Forclaz MT 500, j’ai porté à plusieurs reprises ce vêtement pendant 3 à 5 jours consécutifs sans le laver.  Lorsque porté sans effort physique, ce n’est qu’autour de la 5e journée que le vêtement commençait à peine à avoir une odeur particulière.  Ce n’est qu’après 3 jours de randonnées en pleine canicule à plus 35°, que le chandail commençait à dégager une légère odeur.  D’après mon expérience, ce modèle a présenté des performances comparables à celui de la marque Icebreaker, qui est particulièrement reconnue pour ses chandails en laine de mérinos, notamment le modèle Oasis.

Je suis agréablement surpris de la résistance aux odeurs de ce chandail.  De plus, il est à noter qu’il est homologué ISO 17299-3

Confort

Le chandail est très confortable, mais à l’achat il faudra choisir une taille plus grande qu’à l’habitude.  L’échelle de grandeur sur le site de Décathlon est précise.  La recommandation pour ma part étant un modèle extra large.  Habituellement, lorsque je porte ce type de chandail de la marque Icebreaker, ma grandeur est large. Physiquement, les coutures du chandail sont un peu plus larges que celles que l’on retrouve chez son compétiteur, mais je n’ai pas perçu de différence sur ma peau, même lorsque je portais mon sac à dos.  Je n’ai pas ressenti de friction ou d’inconfort là où les coutures auraient pu m’irriter.

Régulation de la température du corps

Pour faire le choix d’un chandail de laine de mérinos, il y a plusieurs éléments à considérer.  Portez une attention particulière aux grades de laine.

Le grade/poids de la laine

Il s’agit d’un chiffre que vous verrez habituellement à côté du nom du produit.   Dans le cas de ce chandail, Forclaz MT 500, ce n’est pas le grade de la laine, mais bien le modèle du chandail.   Il était donc nécessaire de chercher un peu et de regarder les spécifications mentionnées plus bas après la description du produit sur le site internet pour découvrir que ce chandail possède un grade de laine de 190.  Cela correspond à la densité, au poids de la laine. Plus le chiffre est haut, plus le chandail est chaud. Plus le chiffre est bas, plus il s’agit d’un vêtement pour les températures plus clémentes ou pour les journées chaudes.

Voici une gradation du poids de la laine à laquelle vous pouvez vous référer pour l’achat de votre prochain vêtement.

GRADE 100 – 125

Les vêtements faits de laine de mérinos avec un poids de 100g sont conçus pour les randonnées lors des journées d’été chaudes. Ils sont ultralégers et ils peuvent également servir de couche de base qui sera portée près de la peau.

GRADE 150 – 175

Les vêtements possédant un grade de 150 se portent comme couche de base par temps frais ou simplement comme chandail de randonnée l’été.  Mon grade préféré!

GRADE 200

Chandail très léger pour un équilibre entre chaleur et légèreté toute l’année.  Idéal pour les randonnées par temps plus frais.  J’aime porter ce grade à l’automne ou en hiver sous une veste.

GRADE 250 – 260

Parfait pour la marche urbaine, la randonnée hivernale ou encore la raquette.  Étant donné que la laine est très fine, ces chandails ne sont pas particulièrement épais.

GRADE 300

Vêtement chaud pour des conditions froides.

GRADE 400

Chandail particulièrement lourd, mais très chaud pour les conditions de froid extrême.

Durabilité

La laine de mérinos est biodégradable.  On dit que la laine mettra environ un an à se décomposer selon le pourcentage de laine présente dans le vêtement et selon l’environnement.  À titre comparatif, un chandail de polyester mettra entre 20 et 200 ans à se décomposer.   De plus, cette laine est une excellente protection contre le soleil puisque ses fibres absorbent les rayons ultraviolets (UV).

Après être passé à travers des branches d’arbres, avoir porté mon sac à dos pendant 30 jours, le chandail Forclaz ne présente aucun signe d’usure.

Les coutures sont solides et le tressage de la laine offre une bonne résistance aux accrocs.

Éthique de l’entreprise

En ce qui concerne les pratiques des producteurs de laine et leur traitement des moutons, il est difficile d’établir une évaluation précise sans avoir une visibilité directe sur le terrain. Cela reste une question délicate, peu importe l’entreprise.

Comparativement à Icebreaker, qui se distingue par sa transparence en matière de pratiques, nous devons rester prudents et continuer à questionner les méthodes utilisées par différentes entreprises, y compris Décathlon.  Malheureusement, Décathlon fournit peu d’informations concernant son engagement éthique dans ce domaine.

Il est complexe de connaître les détails sur la récolte de la laine de mérinos, les conditions des moutons, et les pratiques spécifiques adoptées. Cependant, il est rassurant de noter que Forclaz déclare utiliser exclusivement de la laine de moutons mérinos provenant de fermes d’Afrique du Sud qui n’ont pas recours au « mulesing », une pratique controversée impliquant la coupe de lambeaux de peau.

D’après les déclarations de Décathlon, ils ont établi un partenariat avec un groupe d’éleveurs appelé Konsortium Merino dans le but d’assurer le bien-être des animaux et le respect de l’environnement. Malheureusement, l’accès aux informations concernant Konsortium Merino est actuellement limité, car leur site est en cours de reconstruction depuis plusieurs semaines.  J’ai également fait parvenir un courriel pour confirmer que Décathlon était un partenaire et pour obtenir davantage d’information sur ce que signifiait et garantissait le fait qu’une entreprise était partenaire avec eux.  Après deux semaines, je suis toujours sans réponse de l’entreprise.

Le fait de faire partie de Konsortium Merino devrait, en théorie, garantir la traçabilité de la laine et son origine. Il est important de souligner que la récolte de laine de mouton peut être un processus difficile pour les animaux s’il n’est pas effectué avec soin.

Quant à la question de savoir pourquoi certaines entreprises proposent des vêtements en laine de mérinos à un prix inférieur à celui des grandes marques telles que Icebreaker et Smartwool, il peut y avoir plusieurs facteurs en jeu. Cela pourrait être lié au volume d’achat de l’entreprise, à la source de la matière première, ou à des marges de profit plus minimes comme cela a été mentionné par Décathlon.

Je suis de plus en plus sensible aux questions en lien avec la transparence en matière de pratiques éthiques, tant pour le bien-être des animaux que pour la qualité des produits que je consomme.

Vidéos concernant la provenance de la laine chez Décathlon.

Facilité d’entretien

L’entretien recommandé du chandail en fibres naturelles de laine de mérinos est de le laver à la laveuse à 30°C. Choisir le cycle délicat et, de préférence, un détergent liquide.  Le séchage devrait se faire à plat. Il faut éviter de passer le vêtement à la sécheuse, sinon le chandail pourrait perdre une à deux grandeurs et mon expérience passée me dit que la fibre se détériore avec la chaleur.  Après environ 5 lavages en respectant ce que je mentionne plus haut, le chandail MT500 ne présente aucun signe d’usure ou de peluches.  Très comparable avec les autres marques.

Rapidité de séchage

Le chandail MT500 de Forclaz met légèrement plus de temps à sécher que le modèle que j’utilise habituellement. C’est probablement dû au polyamide (plastique) mélangé à la fibre de mérinos.  La différence est négligeable au quotidien, mais pourrait être significative pour une personne en longue randonnée.  Lorsque je dis « plus de temps » je parle d’environ 60 à 120 minutes de plus.

Variété de modèles et de couleur

La variété de modèles et de couleur est excessivement limitée chez Forclaz.  On dénombre 3 modèles de chandail en laine de mérinos (MT500, MT900 et Trek500) et pour chaque modèle, il n’y a qu’une ou deux couleurs de disponibles.  Forclaz ne propose aucun modèle avec une illustration ou un graphique.   Si comme moi vous aimez afficher votre passion, ça ne sera pas possible.

Coût

Ce qui avait suscité ma curiosité, c’est avant tout le caractère abordable de ce chandail. J’étais véritablement impatient de le mettre à l’épreuve afin d’identifier toutes ses éventuelles faiblesses.  J’avais en tête que, pour 60 $, je recevrais un chandail pour la valeur que j’avais payée, d’autant plus que je suis habitué à dépenser entre 100 $ et 150 $ pour des chandails en laine de mérinos.  En comparaison, chez Icebreaker, le modèle similaire au MT 500 est l’Oasis 200, vendu à 125 $.

À présent, ma réflexion s’articule autour du fait que j’ai pu acquérir deux chandails Forclaz pour le prix d’un seul chez son compétiteur.

Le rapport qualité/prix est sans aucun doute très appréciable.  J’ai bien hâte de voir sur le long terme, mais je suis déjà impressionné par ce que j’ai testé dans les dernières semaines.

Garantie

La garantie du chandail MT 500 est de 2 ans.  Malheureusement, sur le site de Décathlon, il n’y a aucun détail sur les conditions en lien avec cette garantie.  Pour sa part, la compagnie Icebreaker garantit ses vêtements pendant une année.  Tout de même du simple au double.

Siège social de Décathlon au Canada

Décathlon Canada Inc., 2151, boulevard Lapinière, Brossard, QC J4W 2T5


Nos évaluations de produits

Les évaluations de produits que vous trouvez ici sont réalisées de manière indépendante par moi-même. Je choisis les produits que je souhaite évaluer en fonction de mes propres préférences et besoins personnels. Je tiens à préciser que je ne suis en aucun cas rémunéré pour la rédaction de ces évaluations.

Bien que Décathlon soit un partenaire affilié de Kilomètre, je m’efforce de maintenir un niveau élevé d’objectivité et de neutralité dans mes évaluations. Mon engagement est de vous fournir des avis honnêtes et équilibrés sur les produits que j’évalue.

Il est essentiel de souligner que ce blog ne reçoit aucun paiement ni aucune autre forme de compensation en échange de la publication d’avis sur des produits ou services. De plus, l’acceptation d’un échantillon gratuit ne garantit en aucun cas la publication d’une évaluation. Je suis guidé par la règle générale du “Si vous ne pouvez pas dire quelque chose de gentil, ne dites rien du tout”. Si j’apprécie un produit, je vous le ferai savoir dans mon évaluation. En revanche, si je n’ai pas une expérience positive avec un produit, je préfère ne pas embarrasser le fournisseur en publiant une évaluation négative. Mon but est de vous fournir des informations utiles et objectives pour vous aider dans vos choix.

Nous espérons que vous trouverez ces évaluations utiles pour prendre des décisions éclairées sur les produits qui vous intéressent. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter. Votre satisfaction en tant que lecteur est notre priorité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.